Avertir le modérateur

08/09/2012

LE MAROC A FAUTÉ EN ACCEPTANT SUR SON TERRITOIRE LA MERCENAIRE KERRY KENNEDY

INTRODUCTION

L’article qui suit a été auparavant publié par le quotidien marocain "L’opinion" daté du 5 septembre 2012, et ce, suite à une visite au Sahara occidental de Kerry Kennedy, lobbyiste depuis plus de quatre ans au service de l’Algérie qui dispute ce territoire au Maroc, Maroc qui le considère sien, vu qu’il fut sien avant l’ère des colonisations, vu que parmi ceux qui ont bâti le Maroc en tant qu’Etat, beaucoup sont originaires de ce territoire, que les fondateurs de Marrakech au XI ème siècle sont de ce Sahara.

Les démarches de Kerry Kennedy ne sont pas désintéressées puisque d’après un media algérien elle a coûté 140 millions de dollars à l’Algérie rien que pour ce voyage de 3 jours au Maroc du 24 au 27 août, suivis de 24 heures en Algérie dont 3 heures dans la région de Tindouf. Depuis trente sept ans, l’Algérie dépensant sans compter aussi bien en Europe qu’aux États-Unis pour y acheter des voix de leur maître pour tout ce qui concerne le Maroc, sur la base du chiffre avancé par ce media algérien on peut imaginer les sommes astronomiques allouées à cette lobbyiste depuis plusieurs années.

 Donc une visite d’information de 3 heures pour cette région de Tindouf qui compte 5 camps très distants entre eux pour mieux contrôler et surveiller les Sahraouis qui y sont tenus isolés les uns des autres, qui y sont parqués et qui servent de moyens de pression contre le Maroc. Les distances entre les camps étant de 40 km pour deux d’entre eux et de 170 km pour les trois autres, aucun camp ne peut communiquer avec l’autre et ainsi toute rébellion peut être circonscrite et toute revendication vite étouffée. Les lieux de détentions des récalcitrants sont encore mieux isolés et camouflés aux yeux même des plus proches. Avec google satellite on peut situer ces camps du chantage assassin.

Kerry Kennedy prétend avoir tout vu en 3 heures.

Le but de ce voyage pour la lobbyiste est de montrer qu’elle a été sur place et que donc elle sait de quoi elle parle, même si elle a évité de voir quoi que ce soit, qu’elle se soit contenté d’une seule ville au Sahara où elle a passé presque la totalité de son temps dans la maison de sa seule correspondante sahraouie " primée"  d’ailleurs par elle-même en 2008 à Washington, qu’elle ait refusé toute rencontre avec les représentants sahraouis des différentes régions, des différentes sensibilités politiques et des différentes tribus.

Qu’au Sahara on ait évité de rencontrer, malgré leurs demandes pressantes,  la quasi-totalité de ceux qu’on prétend défendre malgré eux parce que leurs dires et positions ne vont pas dans le sens voulu, qu’on se soit contenté de n’y rencontrer qu’une poignée d’antagonistes, et que par la suite en Algérie à Tindouf  où, bien que les Services algériens aient éloigné dans le désert des centaines de personnes peu sûres pour la propagande tracée, des Sahraouis , qui étaient pourtant accessibles après qu’ils se soient démenés au risque pour leur sécurité future pour avoir accès à cette Kerry Kennedy, ont été évités par elle comme on éviterait la peste, se suffisant d’une promenade au pas de course de 3 heures, qu’on ait donc évité de rencontrer tous ces gens là montre plutôt que le " rapport " (sic) qu’on veut prétendre être basé sur une visite des lieux avait été écrit d’avance. D’ailleurs une partie a été publiée sur le site de la lobbyiste alors que la dite visite était tout juste entamée.

Pour l’auteur, son pays n’aurait jamais dû permettre cette mascarade, d’où cet article publié le 5 septembre 2012.   

Point de vue

LE MAROC A FAUTÉ EN ACCEPTANT SUR SON TERRITOIRE LA MERCENAIRE KERRY KENNEDY.

Par IBRAHIMI*

Aucun pays, de par le monde, n’aurait permis à son ennemi explicitement déclaré depuis des années de fouler son sol de cette manière là. Les États-Unis d’Amérique plus que tout autre, puisqu’y est fiché et interdit de visa toute individu agissant contre la sécurité US, même ressortissant du pays le plus ami et allié le plus sûr.

Un individu pareil, étranger, aurait été déclaré ”terroriste” par les Institutions américaines puisque d’avance il se déclare de lui-même ennemi du pays à visiter et cherche expressément à lui nuire pour d’obscures raisons.

Il est intéressant de noter que ce sont les media algériens qui ont été les premiers mis au parfum du projet de visite de Kerry Kennedy, puisqu’ils ont publié l’information en détail dès le 21 août à moins de 12 heures après que le site de leur avocate Kerry l’ait fait. Ou ils sont à la veille jour et nuit pour tout ce qui touche au Maroc ou l’Algérie est associée dès le début au planning arrêté.

Mais, pour clarifier tout de même, pour ceux qui, à tort, mettent en cause les États-Unis d’Amérique dans l’affaire de cette avocate du diable, en encadré ci-dessous une précision titrée " Du  Président George Washington au Sultan Mohamed Ben Abdallah ".

Qui est cette aventurière du nom de Kerry Kennedy

L’affaire Kerry Kennedy est celle d’une personne qui agit pour le compte d’une puissance étrangère qui n’est pas les USA.

Kerry Kennedy est dans son essence même un drame, une tragédie sous forme humaine, porteuse de poisse à tous ceux qu’elle approche ; Belle sœur suicidée par pendaison, ex-mari trainé dans la boue pour infidélité de sa femme et perdant des élections normalement acquises d’avance, chauffeur de camion qu’elle a percuté alors qu’elle conduisait sous l’effet de drogue forte , chauffeur qui risque des poursuites pour ne l’avoir pas dénoncée.

Kerry Kennedy va jusqu‘à utiliser dangereusement une mineure dans une zone qui échappe à tout contrôle sécuritaire étatique fiable, à utiliser sa fille Mariah Cuomo et ce au service d’un pays étranger, l’Algérie. Mariah Cuomo, fille d’une personnalité de premier rang, le Gouverneur  Andrew Cuomo et que la mère  présente bizarrement, en contradiction à tout usage, sous le nom de Mariah Kennedy-Cuomo (nom des deux grands pères, paternel et maternel) alors que pour elle-même elle se suffit du seul nom de son père, Kennedy. Une de ces bizarreries sentant l’inspiration par la drogue.

Vu tous les antécédents de cette Kerry Kennedy et vu les graves accusations prouvées portées contre elle par son ex-mari lors de sa demande de divorce, dans un État de droit, ses enfants devraient être mis sous la protection d’une assistante sociale et toute vraie ONG des droits humains et de l’enfance aurait dû s’intéresser à ce cas où l’on trimballe une enfant dans un endroit qu’on présente soi-même comme dangereux.

Le suicide par pendaison de la belle sœur de cette aventurière dénommé Kerry Kennedy, une affaire digne d’un film porno

Kerry trompait son mari avec le mari de celle qui se trouve être la maitresse de son frère Robert Kennedy Jr dont l’épouse Mary, par dépit et chagrin, finit par se suicider par pendaison après avoir cherché vainement  refuge dans la drogue. Et le comble du cynisme, cette Kerry Kennedy, elle-même mise dernièrement en accusation pour conduite sous l’effet de drogue forte,  n’a pas hésité à déclarer après la mort de sa belle sœur.

 "Elle (Marie) a lutté, si durement et si longtemps, avec la maladie mentale, avec laquelle tant d'Américains souffrent," et d’ajouter "Elle s'est battue avec dignité et à la fin, les démons ont gagné."

Par cette déclaration, Kerry Kennedy cherche hypocritement à se disculper et à éloigner les projecteurs des vrais criminels, causes de ce suicide, qui ne sont autres qu’elle-même et son frère. Elle traite sa belle sœur de folle et pour camoufler le tout, elle présente  la plus part des Américains comme étant fous, pour, pense-t-elle, ne pas donner l’impression de charger sa belle sœur,  pour se donner le rôle de celle qui trouve des circonstances atténuantes à Marie. De la victime, Marie, Kerry Kennedy tente de faire l’accusée, Marie est pour elle, sans conteste l’accusée puisque "ses démons ont gagné".

Il faut être soi-même fou à lier pour oser une telle assertion.  Quant à l’hypocrisie criminelle, difficile de faire pire.

L’Algérie a bien choisi son diable d’avocate.

Un ex mari, longtemps cocu, perdant son élection à cause de cela et n’en gagnant une qu’une fois divorcé d’un porte malheur

Andrew Cuomo, fils de Gouverneur, lui-même politicien, Attorney General de  New York, avait  dû se retirer de la course au poste de Gouverneur de New York en 2002 après qu’il fut découvert que sa femme Kerry Kennedy le trompait depuis longtemps avec un autre homme. Après le divorce, tout alla mieux pour Andrew Cuomo qui devint Gouverneur de New York en 2010 avec 62% des voix.

L’Algérie a bien choisi son porte malheur.

Poursuivie pour conduite et accident sous l’effet d’une drogue forte. Elle plaide la folie.

Au moment où elle faisait Tarzan au Sud du Maroc, Kerry Kennedy était en accusation devant un tribunal américain. Le 13 juillet, en zigzagant dangereusement au volant de sa voiture, elle avait heurté sur le côté un camion, ne se rendit compte de rien et continua sa route tout en zigzagant. Des automobilistes avertissent la police sur la conduite dangereuse d’une voiture. La police découvre une Kerry dans un état second si avancé qu’elle ne se rappelle de rien et semble se réveiller d’un long sommeil. Après analyses sanguines et d’urine, il fut établi qu’elle était fortement droguée.

Le procès devait se tenir le 14 août, il fut reporté au 11 septembre sur la demande de son avocat.

Rire :

Elle plaide non coupable de conduite sous emprise de drogue, déclarant que son comportement incohérent et sa collusion latérale avec le camion sont probablement dus "à  une ancienne blessure au côté droit de son cerveau"(sic). Elle plaide donc la folie. Pour elle, sa belle sœur est folle, beaucoup d’Américains sont fous, elle est folle puisque, suivant ses théories, Américaine. Raisonnement de fous sans aucun doute.

Une folle à laquelle le Maroc a ouvert ses portes. Demain, folle qu’elle se dit être, elle risquerait de prendre Layoune pour Saïgon et Rabat pour Hanoï et nous déclarer la guerre en se prenant pour son oncle JFK en 1961. Dans ce cas, étant nos voisins, ceux qui l’utilisent pourraient le payer cher eux aussi, le Cambodge bombardé étant lui aussi le voisin du Vietnam martyrisé avant d’être unifié. Au sujet de JFK et le Vietnam, si le Président Kennedy avait écouté les sages conseils du perspicace Charles de Gaulle, tous les malheurs et crimes horribles ayant eu lieu au Vietnam auraient été évités. Charles de Gaulle est un des rares hommes politiques ayant le courage de ses convictions assumées par sa seule personne. En ces temps présents où le gaz et le pétrole, où le mercantilisme et la cupidité, font incliner toute nuque, il est bon de le rappeler.

L’utilisation malgré eux d’icônes respectables

Robert Kennedy sénior, le rare sinon le seul qui avait tenu tête au super puissant Hoover, le fameux directeur du FBI qui avait fait trembler plusieurs politiciens dont des Président, Robert Kennedy sénior le courage personnifié, la droiture, le meilleur de toute la famille Kennedy toutes générations confondues, mort assassiné sans ne laisser aucune tâche sur son passage. Cet homme mérite le respect et ne mérite pas qu’on souille son nom et sa mémoire en utilisant son aura pour des mensonges aussi gros qu’un trou noir cosmique, pour des actions volontairement criminelles et poussant à la guerre. Robert Kennedy sénior est mort lâchement assassiné, il ne s’agit pas de lui faire subir le sort de Marie Kennedy, d’être la cause de sa mort, une seconde mort humiliante, la mort d’une image mémorial. On fête le nom et la grandeur d’une personne exceptionnelle, on ne mêle pas sa mémoire et on ne l’utilise pas à toute action personnelle, étant entendu que chaque action humaine est porteuse d’erreur potentielle. Et dans le cas présent c’est pire, c’est une escroquerie intellectuelle par mensonges dument réfléchis et planifiés.  Chacun doit prendre la responsabilité de ses actions en son nom propre, c’est cela le courage et la voie pour toute personne sûre de sa propre valeur et de ses propres choix. Se cacher derrière autrui est en plus d’être lâche, marque ou un mercantilisme intellectuel opportuniste ou un manque de confiance en soi et un sentiment d’insécurité quant à ses propres choix et actions.

En définitif.

Que valent les tribulations d’une folle dans le désert sinon ce que vaut un mirage passager tel celui que procure un psychotrope. Mais cette aventurière, intrigante de la pire espèce n’aurait jamais dû être acceptée sur le territoire national.

 

Du  Président George Washington au Sultan Mohamed Ben Abdallah

"Good will come of it (our treaty)"

"We have reason to flatter ourselves that we shall gradually become useful to our friends."

Kerry Kennedy ne représente qu’elle-même et ceux qui la financent. Les USA n’y sont pour rien. D’ailleurs le traité signé entre le Maroc et les USA  et dont le 225ème anniversaire de la ratification a été célébré le 18 juillet dernier, stipule bien que Maroc et États-Unis d’Amérique s’interdisent entre eux tout acte de belligérance ou d’association et collaboration avec toute hostilité de tout ennemi de l’un ou de l’autre. Les États-Unis d’Amérique ne se sont jamais associés à l’Algérie ou à quiconque pour déstabiliser le Maroc ou lui porter préjudice. Au contraire, ne s’est jamais démenti ce que le Président George Washington avait écrit  en conclusion dans sa lettre de 1789 adressée au Sultan du Maroc Mohamed Ben Abdallah (Mohamed III), ” ….nous n’avons ni mines d’or ou d’argent, et notre jeune Nation commençant juste à se relever des pertes et destructions d’une longue guerre, n’a pas eu encore le temps d’acquérir des richesses par l’agriculture et le commerce. Mais notre sol est généreux et notre peuple est travailleur, et nous avons la raison de nous flatter que nous deviendrons progressivement utiles pour nos amis”. George Washington ajoute tout en remerciant le Sultan pour les encouragements prodigués et la ponctualité avec laquelle il a agi pour que les termes du traité soient respectés ”Le bien en découlera”, en terme plus simple ”On vous le rendra”.

Des descendants de la génération de Mohamed Ben Abdallah

aux descendants de ceux de George Washington

Le Maroc peut dire aujourd’hui aux descendants de la génération du Président George Washington ” nous n’avons ni puits de pétrole ou de gaz, et notre Nation, jeune dans sa rénovation, faisant tout pour combler des retards dus à une longue occupation par deux pays distincts s’étant partagé son sol, à des guerres de libération aussi, n’a pas encore acquis suffisamment de richesses par l’agriculture, l’industrie et le commerce. Mais notre sol est généreux et notre peuple est travailleur, et nous avons la raison de nous flatter d’avoir toujours été fidèles à nos engagements envers nos amis malgré nos faibles moyens”. Le Maroc peut ajouter aujourd’hui aux enfants de la génération du Président George Washington, ”ne nous rendez pas ce qu’avait promis George Washington par son contraire, le mal, en vous associant au pays qui veut nous détruire en tentant de semer la zizanie entre notre Nord et notre Sud, en armant et en finançant égarés aigris et autres cupides”.

 

NB* : A toute fin utile en ces temps présents où toute personne jalouse du bien-être de ses concitoyens et de la sécurité de son pays est systématiquement cataloguée de "flic makhzennien", précisons qu’en tant qu’auteur du présent papier, je ne suis et n’ai jamais été affilié à aucun parti politique, aucun syndicat, aucune ONG, aucune corporation professionnelle, et n’ai jamais été fonctionnaire. En ces temps présents où l’on ne peut être considéré que comme flic présumé coupable ou mercenaire, que partisan ou opposant à quelque chose ou à quelqu’un, autant le souligner bien qu’il soit offensant de devoir se justifier pour un droit légitime d’expression, bien que pourtant c’est le cas de millions de Marocains anonymes qui ne demandent qu’à collaborer à titre personnel à la réflexion commune pour tout ce qui touche à l’espace géographique où le destin a voulu qu’on soit né.

Sources, entre autres, des faits rapportés:

Daily Mail  du 25 Mai 2012

Le Figaro du 14/07/2012

CBS le 11février, 2009

psychology today Addiction in Society du 21 mai, 2008

Newsday du 14 juillet, 2012

Newsday du 31 juillet 2012

Newsday du 27 août 2012

IBRAHIMI

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu